Il y a deux grandes écoles pour l'entraînement en cyclisme.

La première méthode française ESIE (Estimation Subjective de l’Intensité de l’Exercice) basée sur le PMA (en % de la Puissance Maximale Aérobie) créée par Frédéric Grappe. 
Qu’est-ce que la PMA ? C’est la puissance (exprimée en watts) développée par le cycliste lorsque son métabolisme nourrit ses muscles avec le maximum d’oxygène, c’est la VO2MAX. Pour trouver cette PMA on passe un test d'effort triangulaire avec une montée de la puissance par palier. Par exemple, départ à 100 watts et augmentation de la puissance de 20 watts/minute. On utilise un masque pour analyser les échanges gazeux afin de déterminer la puissance lorsque que l'on atteint un plateau de l'utilisation de O2. On est alors VO2MAX.  

La deuxième méthode vient des USA. Elle est l'oeuvre de Dr. Andy Coggan. Elle se base sur la FTP (Functional Threshold Power). 
Pour trouver cette FTP il suffit de faire un test de 20' en réalisant la meilleure puissance moyenne. La FTP est selon les athlètes est comprise entre 93 et 95% de CP20 (Critical Power 20').

Comme expliqué dans un article précédent (voir http://www.vo2-coaching.com/wko-ftp-pma-cibler-les-intervalles-courts.html), la méthode de Dr. Andy Coggan a beaucoup d'avantages mais elle est plus adaptée pour des efforts en aérobie sur de longues durées. Sans doute parce qu'à l'origine les fondateurs de WKO sont des triathlètes ou des  contre-la-montreurs (;-)) où l'effort doit être continu et lissé. A l'utilisation on s'aperçoit que WKO4 n'est pas adapté pour les intervalles courts qui sont très utiles pour gonfler son "moteur" et donc sa PMA. En VTT ou sur des courses FFC nerveuses, la PMA est un composante majeure de la performance.
Elle permet également de piloter finement la charge d'entraînement et les pics de forme (voir les paramètres FTP, NP, TSS, CTL,ATL,TSB).

WKO4 donne la possibilité au coach d'améliorer et  personnaliser les tableaux de bord et graphiques. C'est un énorme plus de ce logiciel. 
Le graphe développé ci-joint se base sur les valeurs dynamiques de zones de puissance individualisée de Coggan afin de déterminer des intensités de travail
propres aux fractionnés courts très connu sous le nom de  HIIT en anglais (High Intensity Interval Training).
Ce graphe pemet au coach de gagner beaucoup de temps dans l'évaluation et la personnalisation d'une séance de travail. 

  • Calcul automatique et dynamique des zones cibles (PMA,  Force, Lactique)
    On retrouve des intensités style ESIE. Typiquement vous pouvez prendre un exercice de votre bibliothèque et mettre les valeurs cibles calculées. 
  • Temps passé dans les zones cibles
    Pour 2 x (10' x (30" PMA x 30" endurance)) on doit passer 10' à PMA.
  • La cadence en abscisse permet de voir rapidement si le travaille de force ou de vélocité est effectué
    Le temps passé dans la zone est également affiché.

Voici un exemple avec une séance appelée POWER: 4 x ( 30"@Lactic x 30"@Endurance + 3' @45 RPM @Force + 2' @PMA + 2'30"@Endurance) 

Les nuages jaunes représentant la puissance sont très bien ciblés. La PMA n'est pas atteinte avec seulement 2'44 au lieu de 8', l'effort lactique aussi est un peu bas par contre l'intervalle de force est correct. Cela mérite sûrement une discussion avec l'athlète. ;-)

Si ce développement vous intéresse vous pouvez le télécharger HIIT_validation_with_individualized_zones.zip

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter !

Merci d'avance pour vos remarques et commentaires ;-)

Ivan @ This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Last modification: Sat 7 May 2016