Le but de cet article est de vous proposer une approche afin de bien calibrer votre travail de la PMA (Puissance Maximale Aérobie). Quelque soit votre objectif, toute préparation passe par un bloc pour gonfler votre moteur. Après selon les objectifs on travaillera les spécifiques pour obtenir la meilleure performance possible.

Force est de constater que la méthode de Coggan basée sur la fameuse FTP ne permet pas de cibler les puissances à réaliser pour le intervalles courts. On parle d'effort lactique de deux ou trois minutes.
La FTP fait merveille pour les efforts aérobie de 5 minutes et plus. Elle permet aussi de "piloter" la charge de l'entraînement avec le TSS, lui même dépendant de la FTP.

La nouveau découpage des zones de Coggan va dans ce sens avec des notions comme le FRC/FTP, FRC et PMAX liés avec des temps de maintient.

Les 2 grands modèles qui s'affrontent sont ESIE (%PMA) et COGGAN (%FTP). La vérité est un sans doute dans une application judicieuse des 2 méthodes.

Pour preuve, ce diagramme basé sur les données de plusieurs centaines de cyclistes tous niveaux (pro élite à catégorie 3) montre que la dispertion de la prédiction du maintient de puissance pour des durée de moins trois minutes est très importante.

 

 

C'est là que le travail du coach est important. Ce n'est pas trivial sans un minimum de méthode de trouver pour chaque personne les bonnes séances PMA.

C'est pourquoi il est important d'avoir plusieurs éclairages:

  • PPR (Profile de Puissance Record)
    Cela permet déjà une bonne image des forces et faiblesses du cycliste.  On en dégage un phénotype (sprinteur, puncheur, grimpeur etc ..) qui aide à deviner l'aisance de la personne dans ces zones lactiques. Le PPR correspond à des efforts maximaux, il faut encore prendre en considération ce valeurs avec la répétition des efforts entre des récupérations incomplètes.
  • CPx (Critical Power)
    Le CP5 (équivalent de la PMA) est une bonne base pour démarrer.
  • Test Its courts
    je rajoute systématiquement des tests avec des intervalles courts. L'analyse de ces tests et le feedback du cycliste sont essentiels pour obtenir une valeur cible qui va lui permettre de progresser et d'atteindre sa meilleure PMA.

On pourrait imaginer dans l'avenir que les équipes de WKO travaillent sur une prédiction des zones cibles en fonction du PPR !!! Cela donnerait par exemple pour un bloc POWER:  (30" @ 75% CP30" x 30" @ I2 + 3' FORCE 45 RPM @ Level 3 + 2' I5 @ CP5 + 2'30" récup.).

En espérant que cet article vous ont donné quelques pistes afin d'optimiser vos séances PMA ;-)

Pour toutes questions, n'hésitez pas à me contacter: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Ivan 

Last modification: Thu 11 Feb 2016