Aujourd'hui nous avons accès à des plus en plus de données lors de nos séances d'entraînement. Les sources sont multiples: Cardio fréquencemètre, vitesse/cadence, capteur de puissance, GPS, altitude, température etc ... Devant ce flux de données massif pas facile pour un coach de s'y retrouver et de faire "parler" ces données pour piloter un entraînement. C'est ce qu'on appelle le Big Data ou comment trouver une utilité à cette foule d'information.

C'est le positionnement de WKO4. Cette plateforme logiciel compile toutes les sorties enregistrées et fournit des rapports, des tableaux, des graphiques qui donnent des indications utiles et familières pour les coach.

Le capteur de puissance est INDISPENSABLE pour WKO. C'est la pierre angulaire de tout le concept.

Je vois 4 gros points forts sur WKO4:

  1. La première c'est l'aspect dynamique de l'interface. Toutes les informations une fois traitées sont disponibles pour tous les athlètes enregistrés. Un affichage temps réel des valeurs clés et cela sur toutes les échelles de temps: année, mois, bloc etc ... Très efficace et un gain de temps précieux une coach avec beaucoup d'athlètes.
  2. Touts les rapports et graphes sont entièrement paramétrables. Cela permet de faire un rapport "sur mesure" selon l'athlète et ses objectifs.
  3. Beaucoup de paramètres clés (zones de puissance, mFTP, FRC) sont modélisées selon les données physiologiques et la performance de l'athlète.
  4. Un peu hors sujet mais WKO4 offre une ergonomie et des possibilités multiples pour le traitement des sorties. 

Nous allons vous présenter une étude de cas. Un grand MERCI à Rodolphe Lourd qui nous a permis d'utiliser presque 5 années d'entraînement avec un capteur de puissance. Pour information Thibaud Pinot a cru à cette approche avec son frère Julien. Ils ont également toutes les données depuis qu'il est junior. C'est une valeur irremplaçable pour estimer, corriger et piloter un plan d'entraînement.

Cette année Rodolphe a passer un cap, il a ce petit plus qui lui pemet d'être devant. En 2015, Il est un habitué des podiums sur les cyclosportives française. Avec toutes ces contributions et une plateforme telle WKO4, l'idée nous est venue de challenger ce logiciel et de tenter de mettre en lumière cette progression.

  • CHARGE ANNUELLE 
    Au niveau charge et gestion, la saison 2015 est mieux structurée que les années précédentes. Un  TSB honorable à un CTL supérieur à 100 signe d'une saison bien construite. Une croissance de charge régulière avec des TSS par semaine bien maitrisés. Le coach connait la capacité des charges de son athlète. A noter pas de pépins physiques contrairement en 2012 et 2014. 
    Nous n'avons pas mis de graphiques pour ne pas alourdir l'article et également afin de respecter le savoir faire de son entraîneur.
  • PMA vs CP20 vs CP40
    Nous avons comparer les années 2012 à 2015 (de la droite vers la gauche)

    • Une certaine homogénéité des valeurs nous montre que Rodolphe est un cycliste chevronné. Il doit avoir un très bon suivi et une bonne connaissance de son entraînement afin de glaner des watts supplémentaires.
    • Les variations PMA=CP5 (20/30 watts) n’affectent pas les valeurs CP20/CP40. C’est une histoire de vase communiquant maintes fois expérimentées, d'ailleurs son meilleur CP40 n'est pas le même année que sa meilleure PMA. L'athlète est peut-être à ses limites physiologiques pour PMA ?
    • Plus intéressant est la progression en endurance et la courbe PPR (Profil Puissance Record) pour les valeurs supérieures à 20 minutes. L'écart entre son CP20 et CP40 se réduit d’années en années.
      • - 2012 -9.43% 
      • - 2013 -9.47% 
      • - 2014 -5.17% 
      • - 2015 -2.95%
        Un gain de plus de 6% entre 2015  et 2012/2013 !!!
          Sans dévoiler les plans d'entraînement de Rodolphe, cette progression est le fruit d'un travail de qualité (orienté grimpeur) et de pilotage du plan année après année. Il a fait glisser ses meilleurs scores vers des temps de maintien supérieur à 20 minutes (objectif pour une cyclo.). Il faut du temps et des erreurs pour apprendre et arriver à maturité ;-)

Nous voulions vous donner une idée de ce peut apporter un capteur de puissance avec un logiciel performant. Il permet d'analyser, de mesurer et de comprendre si un entraînement, un mésocycle donne satisfaction. Une base de données si riche pourra encore fournir à Rodolphe des informations s'il veut encore progresser en 2016.

C'est une évolution majeure de pouvoir piloter un athlète en ayant autant de données précises et absolues.

Fini la boule de cristal !!!

Last modification: Fri 25 Sep 2015